www.gipsverband.de
La confection du appareil deutsch  english

Un appareil est composé d'une chaussette, d'un capitonnage, des bandes de fixation et éventuellement des bandes pour abriter.


La chaussette et le capitonnage
Aprés l'extrémité a la position pour l'immobilisation, un jersey tubulaire, nommé la chaussette, est enfilé. Celui-ci empêche que les bandes en coton hydrophile (coton cardé) suivantes glissent ou provoquent des irritations à la peau. Le capitonnage doit être épais à ces lieux où un os est directement sous la peau, sinon des lésions à cause d'un compression paraissent (Complications). Sur les bandes en coton on peut dérouler des bandes en papier pour comprimer le rembourrage. Par cela les bandes de fixation suivantes peuvent dérouler sans rides.

La chaussette et le capitonnage dépassent chaque côté de 10 et 5cm respectivement. Après les bandes en plâtre ou en résine sont appliquées, on retourne la chaussette par dessus l'appareil. Puis on passe la dernière couche de bande par dessus pour attacher la chaussette. Ainsi, on forme un bourrelet protecteur.

Image de: Stenger 'Verbandlehre'
Au-dessous du genou on retourne la chaussette et le capitonnage.


Des bandes de fixation
Pour un appareil on peut employer des bandes en plâtre ou en résine synthétique. Quel matériau est le vrai ? Voyez le passage Des bandes en plâtre ou en résine ?

D'abord les bandes en plâtre ou en résine sont immergées dans l'eau tiède et essorées, puis on les déroule sur le membre. Au cas où le plâtre est utilisé, il faut entourer des attelles en plâtre. Ces sont 4-6 couches de bandes plâtrées. Après elles sont trempées dans l'eau, on peut les mettre au capitonnage ou à la première couche de plâtre. Les attelles fortifier l'appareil, par cela moins des bandes circulaires sont nécessaires, et l'appareil sera plus légere. Au cas où la résine est utilisée, on a besoin des attelles seulement pour la semelle d'un appareil de marche.

Avant que le matériau soit solide, il faut le modeler, et on peut faire des corrections. Enfin la chaussette et le capitonnage sont retournés, et on les attache sous la dernière couche. Il faut veiller à l'absence de pli et lisser l'appareil.


Le revêtement
Spécialement des appareils plâtrés seront sales en peu de temps. De là, on les revêt de la chaussette ou du filet tubulaire. Les deux peut être lavés ou changés facilement.

Voyez la caractéristique pour confectionner les types du appareil.